Article 012 twitter-medecin

L’utilisation de Twitter par les professionnels de santé

Twitter est l’un des réseaux sociaux généralistes les plus utilisés avec plus de 200 millions d’utilisateurs. Dans le domaine de la santé, Twitter est connu par 71% des professionnels mais utilisé seulement par 11% dans un cadre professionnel. Comment peut-on utiliser Twitter en tant que professionnel de santé ?

Une rapide présentation de Twitter

Pour ceux qui ne sont pas déjà des habitués, Twitter.com est un outil gratuit qui permet de partager de brefs messages de 140 caractères. Cela permet de partager de l’information, suivre des conversations et d’échanger. Une particularité de ce réseau réside dans le fait que les liens sont asymétriques : on peut suivre les personnes qui nous intéressent, sans que la relation soit nécessairement réciproque, contrairement à Facebook, Viadeo ou LinkedIn. Sur Twitter, on suit qui on veut, et qui veut nous suit. Voici un aperçu du vocabulaire spécifique de Twitter :

  • Les abonnés sont les comptes qui suivent notre compte
  • Les abonnements sont les comptes que nous suivons
  • Les tweets sont les messages que l’on publie
  • Les retweet (RT) sont les messages que l’on relaye à ceux qui nous suivent
  • La mention est le fait de placer « @ » avant le nom d’un utilisateur pour le citer
  • Les hashtags, sont les mots précédés d’un « # », permettant de regrouper tous les messages contenant ce mot
  • La timeline est l’ensemble des publications d’une personne, ou d’un mot-clef

3 Avantages pour les professionnels de santé

Echanger entre confrères

De nombreux professionnels de santé utilisent Twitter, on peut donc facilement y retrouver ses confrères, ses collègues, pour échanger directement et rapidement avec eux. C’est un moyen simple et rapide d’entraide à distance, comme on peut le voir en suivant le mot-clef #docstoctoc, sur lesquels les médecins s’adressent directement à la communauté de médecins pour des questions professionnelles.

Informer

Si l’on opte pour un usage nominatif de Twitter, que l’on décide d’afficher publiquement son statut de professionnel de santé, ou son institution, Twitter peut être alors un outil qui permet d’informer les patients. L’information médicale fiable n’est pas toujours accessible sur Internet et le professionnel de santé peut jouer un rôle d’information et de relais d’information de confiance pour ses patients.

Se tenir informé

Sur la timeline ou grâce à la recherche de mots clés comme #sante, #esante on peut trouver facilement de l’information spécifique. Il est possible aussi de suivre des nombreues personnes et insitutions comme @CroixRouge, @assoAIDES, le conseil de l’ordre des médecins @ordre_medecins et bien d’autres organismes, ce qui permet de disposer de nombreuses sources pour suivre l’actualité médicale.

Et la confidentialité ?

Le Code de la santé publique impose aux professionnels de santé (Articles L.1110-4, R4127-4, R4127-72, R4127- 73, R4127-206) un devoir de confidentialité concernant les informations relatives à l’état de santé des patients.  C’est pourquoi certains professionnels craignent le manque de confidentialité des informations qu’ils publient : 61% des professionnels de santé n’utilisent pas les réseaux sociaux généralistes par manque de confidentialité. La plupart ne s’y sentent pas en sécurité, ils craignent de voir les informations qu’ils publient exposées au public, car c’est bien le principe de Twitter. Cet accès public et direct aux échanges des praticiens amène à se poser des questions quant à la position à adopter.

Quelques astuces

Utiliser l’option de confidentialité

Il existe sur Twitter une option de confidentialité. En cochant une case dans l’onglet paramètres, le titulaire du compte peut protéger ses publications qui ne seront pas visibles publiquement. Seules les personnes que l’on approuve peuvent alors afficher les publications.

Opter pour un compte anonyme

De nombreux professionnels de santé optent pour un compte anonyme : « Dr, Médecin Généraliste en pleine campagne ». Pour distinguer professionnel et personnel, il est possible de créer deux comptes distincts. Par exemple, un médecin peut créer un compte @Mr_Durand dans un cadre personnel, et un compte anonyme @Dr_Tortue consacré aux discussions professionnelles

Ne publier que ce qui pourrait être public

Dans tous les cas, on ne sait jamais vraiment qui se trouve derrière l’écran… Pour se prémunir, on peut considérer que tout ce qui est publié sur Twitter est, ou pourrait être, public et donc ne rien publier qui puisse enfreindre les règles déontologiques.

Conclusion

Twitter est un outil intéressant qui permet d’échanger très rapidement et de suivre une information instantanée très vaste. L’option de confidentialité ou le choix de créer un compte anonyme sont deux solutions qui peuvent offrir la confidentialité nécessaire à une utilisation en tant que professionnel de santé. Mais pour ceux qui préféreraient une confidentialité plus garantie, les réseaux spécialisés en santé proposent une approche intéressante.

Si vous avez aimé cet article, partagez le sur les réseaux sociaux !

Une réflexion sur “ L’utilisation de Twitter par les professionnels de santé ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>